Actualité de l'énergie
Equipements sous pression :  tout change au 1er Janvier 2018 avec l’arrêté du 20 novembre 2017

Equipements sous pression : tout change au 1er Janvier 2018 avec l’arrêté du 20 novembre 2017

18 décembre 2017 Actualité de l'énergie

Applicable dès le 1er janvier 2018, ce nouvel arrêté relatif au suivi en service des équipements sous pression et récipients à pression simples  définit les conditions générales d’installation et d’exploitation des équipements sous pression, les modalités de déclaration et de contrôle de mise en service de certains équipements sous pression ou encore  les conditions de réalisation de l’inspection et de la requalification périodique.

Quels sont les principaux changements ?

Nombreux. La généralisation des plans d’inspection  ouvrant aux exploitants, ne disposant pas de Service d’inspection reconnu (SIR), la possibilité de mettre en place une Inspection basée sur le risque (IBR ou RBI en anglais) afin d’identifier, d’évaluer et de matérialiser les événements susceptibles de compromettre l’intégrité des équipements sous pression de façon à définir la fréquence, la nature et le type de contrôle les plus adéquats en tenant compte des conditions et contraintes d’exploitation sont les principaux changements.

La fréquence des inspections périodiques est aussi redéfinie. Elle s’exprime désormais en années pleines et non plus en mois.

A ce titre, la périodicité relative à l’inspection périodique des générateurs de vapeur et appareils à couvercle amovible à fermeture rapide passe de 18 mois actuellement à 2 ans, et de 40 mois à 4 ans maximum (d’autres périodicités de 2 ans et 3 ans pouvant être appliquées) pour d’autres équipements sous pression.